AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La lune pour seule compagnie - feat Dorian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar
Poudlard - Serdaigle
Poudlard - Serdaigle





WIZARD PASSPORT

J'ai envoyé : 78 hiboux ce qui m'a rapporté : 376 points. Je suis arrivé le : 18/07/2017 J'ai : 23 ans, je suis : en dernière année à Poudlard. On dit souvent que je ressemble à : Gal Gadot
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d : attachante, plutôt sérieuse, trop peut-être ? J'ai reçu une bonne éducation, je suis polie, généreuse, je fais attention aux autres parfois au détriment de ma propre personne. Pourtant parfois j'ai cette impression bizarre d'être quelqu'un d'autre. Il y a un côté sombre en moi, je le sens. J'ai des phases de colère où je ne me contrôle plus. Ca m'est arrivé deux fois et ça me fait peur. Je déteste ressentir cette violence en moi. Par peur de blesser les autres je me renferme sur moi même. Mes disponibilités rps sont : Un cours particuliers - Dorian, Premier contact - feat Damon, bavardages entre copines - Celebriàn, je suis complet sorry ♥️.

MessageSujet: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Mer 19 Juil - 22:05


La lune pour seule compagnie - Dorian

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
La journée je me sans mal à l'aise, j'ai toujours l'impression que tout le monde me regarde alors que s'est faux. Je suis plutôt transparente comme fille depuis un certain temps. Je me concentre sur mes études, excellente élève dans tous les domaines sauf peut-être en étude des runes s'est vrai où mon niveau est moins importants que les autres. En tout cas c'est un domaine qui me plais moins. La nuit était vite apparue et le calme avec elle. J'adore me baladé dans la nuit, je sais que s'est interdit mais justement c'est peut-être ça qui me plais. Comme à mon habitude je m'étais faufilé à l'extérieur prenant place dans le parc contre un arbre. Le château en face de moi était impressionnant et absolument magnifique. J'avais du mal à me dire que dans un an j'allais devoir le quitter. Je me sentais bien ici du moins la plupart du temps. J'attrapais mon livre sur la musique magique et je commençais à lire tranquillement à l'aide de ma baguette magique m'éclairant. Par moment je fermais les yeux pour profiter d'une petite brise et du silence régnant ici. Je suis insomniaque depuis longtemps, j'ai essayé plusieurs choses dans l'espoir de dormir mais sans succès j'ai donc finit par accepté que je n'avais tout simplement pas besoin de dormir beaucoup.

Cela faisait déjà une bonne heure que j'étais dehors, je dévorais mon livre avec plaisir. Je fus soudainement tiré de mes pensées quand une voix à côté de moi ce fit entendre. Je dois avoué que j'ai légèrement sursauté. " Vous m'avez fait peur. " Sur le coup je n'avais pas fait attention à qui j'avais devant moi jusqu'à ce que je reconnaisse mon directeur de maison. Aie. J'allais certainement passé un sale quart d'heure. " Vous aussi êtes sujet aux insomnies monsieur ? " J'essayais de tourner les choses à ma façon pour ne pas trop me faire engueuler.     

acidbrain



_________________

you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Membre du mois
Membre du mois





WIZARD PASSPORT
Don't get too close, it's dark inside.
J'ai envoyé : 87 hiboux ce qui m'a rapporté : 12 points. Je suis arrivé le : 05/10/2016 J'ai : 36 ans, je suis : professeur de défense contre les forces du mal & directeur de la maison Serdaigle On dit souvent que je ressemble à : Jake Gyllenhaal
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d :
Comme tout le monde, j'ai mes qualités et mes défauts. Certains jours, ce sont mes défauts qui prennent le dessus. Ce sont généralement de mauvais jours que j'oublie dans l'alcool ou dans les bras d'une femme. D'autres jours, mes qualités émergent, tel le rayon de soleil après l'orage mais souvent avant la tempête.
Pour ce qui est de mes qualités, on peut dire que je suis quelqu'un de passionné. J'adore mon travail de professeur. Je suis bien évidement exigeant mais c'est par ce que j'estime que la nouvelle de sorcier que nous formons doit être prêt à se défendre et malheureusement, ce n'est pas en les dorlotant que nous arriverons à ça. Je leur demande beaucoup mais en contre partie, je suis présent pour eux à chaque instant. Je suis également un éternelle insatisfait. Je me remet constamment en question, que cela soit dans ma vie privée ou dans ma vie professionnel. L'échec me fait peur. En amitié, je suis loyale, présent et prêt à tout pour ceux, rare, que j'appelle mes amis. En amour par contre, je suis volage et parfois même un véritable salaud. La peur de souffrir et de l'engagement m'empêche encore d'avoir une véritable relation. Peut-être que je n'ai simplement pas encore trouver la bonne personne.
Mes disponibilités rps sont :
DODOW 2
KAYAN 1
AVALON
CELEBRIAN

TERMINES :
DODOW 1

Voilà un extrait de mon journal de sorcier :
Shadow. Wake me up inside. Wake me up inside. Call my name and save me from the dark. Bid my blood to run. Before I come undone. Save me from the nothing I've become. Now that I know what I'm without. You can't just leave me. Breathe into me and make me real. Bring me to life.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Sam 22 Juil - 19:53



   
   
   dodow #1.
    La lune pour seul témoin.

L
a nuit est tombé sur Poudlard. Tout est calme. Trop calme à mon goût. Dans mes quartiers, assis à mon bureau depuis je ne sais combien de temps, je passe en revue les travaux de mes élèves. Ils me l’ont rendus un peu plus tôt dans la journée et à ce rythme là, je pourrais bien le leur rendre dès demain. Je suis un oiseau de nuit et je dors peu. Cela fait dès années que c’est comme ça. Depuis la mort de ma sœur en faite. Dès que je ferme les yeux, je ne met pas longtemps à revivre la nuit de sa mort et une fois que je suis réveillé et en sueur, il m’est impossible de dormir à nouveau. Par la force des choses, j’ai donc appris à mettre à profit ce temps en plus qu’il m’était donné. Quand j’étais encore étudiant, je me servais de ses heures gagnées pour prendre de l’avance sur le programme. Maintenant, je m’en sers pour m’adonner à mes différentes passions. Les minutes, puis les heures passent sans que ma détermination ne faiblisse.

Je cours à en perdre haleine. Pourtant, j’ai l’impression que mes pas se font au ralentis. Mon cœur bat à tout rompre dans ma poitrine et ma respiration devient difficile. Pourtant, envers et contre tout, je crois. Je ne pense qu’à une chose : ma sœur. Un dernier virement à gauche et la petite ruelle m’apparaît. De la ou je suis, seul le bruit des sorciers impliqués et les lueurs des sorts jetés à tout va sont visible. Prenant une inspiration, je me plonge dans la bataille, jetant mes sorts en hurlant. Plusieurs adversaire sont soit désarmés, soit envoyé au loin, soit morts. Après quelques minutes, un calme relatif se fait. Les regards se jaugent, se cherchent aussi. Puis, ces lâches disparaissent. Un rire se fait entendre. Ma baguette toujours levé devant moi, je regard autour de moi. Sur le sol, une silhouette attire finalement mon attention. Je me dirige en courant vers elle mais là encore, j’ai l’impression de ne pas aller assez vite, que mon corps ne répond aux ordres de mon cerveau et de mon cœur. Je finis par tomber sur le sol, à coté du corps inerte. Mon cœur se déchire. Je voudrais mourir. Mes larmes coulaient, mes sanglots obstruent ma gorge.

« Geneva ! » M’entendis-je hurler avant de me réveiller en sursaut. Je n’ai même pas sentis le sommeil arrivé. Je me endormis sur mon bureau. Le cœur battant à cause de mon cauchemar, je me redresse sur ma chaise et glisse mes mains sur mon visage. L’air de mon spacieux loft m’oppresse et je dois sortir, prendre l’air, m’évader. Vêtu de mon pantalon noir et d’une chemise noire elle aussi, je quitte mes appartements. Etrangement, c’est à cette heure de la nuit que j’aime l’école. La journée, chaque recoins de Poudlard grouillent d’élèves, la nuit, c’est une toute autre ambiance qui me convient mieux dans un soir comme celui-là. Filant à travers les couloirs que je connais par cœur, je laisse mes pas me guidait jusqu’à l’extérieur.

L’air frais du soir est un baume calmant sur mes plaies encore à vif après ce cauchemar. Rien de ce que j’ai tenté ne m’a aidé. Cette culpabilité que je ressens est mon fardeau. Celui que je porterais jusqu'à mon dernier souffle. Rien ni personne ne semble être en mesure de l’apaiser. Mes pensées m’entraînent dans le parc ou je me promène en essayant de calmer les émotions ravivaient par le souvenir de cette nuit-là. Soudain, j’aperçois quelqu’un adossé contre un arbre. Je m’approche, prêt à faire passer ma frustration sur l’idiot qui se sent assez fort pour braver l’un des règles de l’école. Cependant, alors que je m’approche, un sourire en coin s’affiche malgré moi sur mes lèvres. En silence, je m’approche encore. « Mademoiselle Milles. » Dis-je simplement. La jeune femme entrain de lire adossé à cette arbre sursaute en m’entendant et se tourne vers moi. " Vous m'avez fait peur. " Dit-elle. Mon sourire s’agrandit. « Ce n’était pas mon intention. Seulement c’est ce qu’on risque, d’avoir peur voir pire, en étant seule dans le parc en pleins milieu de la nuit alors que vos camarades dorment profondément mademoiselle Milles. Je ne vous apprend rien. » Dis-je. Shadow Milles. Une élève en dernière année. Elle fait partit de ma maison, Serdaigle et je suis convaincu qu’elle sera une grande sorcière. Elle a tout ce qu’il faut en elle même si je crois qu’elle ne le sait pas encore. " Vous aussi êtes sujet aux insomnies monsieur ? " Me demande t-elle. Ses intentions sont limpides mais je m’y laisse prendre. Je regarde le ciel d’un noir d’encre quelques secondes avant de baisser les yeux sur elle. « Hélas. J’étais encore élève que dormir est devenu optionnel pour moi. Les souvenirs, bons ou mauvais semblent prendre un malin plaisir à nous torturaient une fois le soleil couché … » Lui expliquais-je, pensif. Je glisse une main dans mes cheveux. « Et vous, que faite vous ici à cette heure ? Vous êtes assez intelligente pour savoir que c’est interdit. »
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Poudlard - Serdaigle
Poudlard - Serdaigle





WIZARD PASSPORT

J'ai envoyé : 78 hiboux ce qui m'a rapporté : 376 points. Je suis arrivé le : 18/07/2017 J'ai : 23 ans, je suis : en dernière année à Poudlard. On dit souvent que je ressemble à : Gal Gadot
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d : attachante, plutôt sérieuse, trop peut-être ? J'ai reçu une bonne éducation, je suis polie, généreuse, je fais attention aux autres parfois au détriment de ma propre personne. Pourtant parfois j'ai cette impression bizarre d'être quelqu'un d'autre. Il y a un côté sombre en moi, je le sens. J'ai des phases de colère où je ne me contrôle plus. Ca m'est arrivé deux fois et ça me fait peur. Je déteste ressentir cette violence en moi. Par peur de blesser les autres je me renferme sur moi même. Mes disponibilités rps sont : Un cours particuliers - Dorian, Premier contact - feat Damon, bavardages entre copines - Celebriàn, je suis complet sorry ♥️.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Sam 22 Juil - 22:45


La lune pour seule compagnie - Dorian

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
La doute mélodie de la nuit. Ce silence entrecoupé parfois par le cri d'une chouette ou du vent qui souffle entre les branches. J'aime ça. Comme quoi mon prénom me va comme un gant. Je me sens à l'abris des regards une fois le soleil couché, on ne me montre plus du doigt en disant que je suis folle, je me fond dans le décors et ça me rend sereine. Je n'ai pas peur de me balader seule, je sais que je suis en sécurité à Poudlard, je n'en ai même jamais douté. J'avais mis juste un plaide sur mes jambes histoire de ne pas prendre froid. Perdue dans ma lecture je laissai mon imaginaire m'emmener bien au delà du réel. Le livre avait disparu et je vivais tout simplement ce que j'étais en train de lire. Je parcourais la musique magique à travers les âges, vivant pleins de petites scènes différentes. J'ai toujours eu une imagination hors norme, pour certain c'est dur de se projeter alors qu moi ça vient tout seul. J'avais été sorti de mes pensées par un « Mademoiselle Milles. »  qui m'avait fait légèrement sursauté. Je ne m'y étais pas attendu tout simplement. Je restais plutôt calme malgré le fait de me retrouver devant mon directeur de maison à cette heure-ci. Je ne savais pas encore si j'allais en prendre pour mon grade ou pas.. Je lui fis savoir qu'il m'avait fait peur même si je pense il l'avait bien compris. « Ce n’était pas mon intention. Seulement c’est ce qu’on risque, d’avoir peur voir pire, en étant seule dans le parc en pleins milieu de la nuit alors que vos camarades dorment profondément mademoiselle Milles. Je ne vous apprend rien. » Je souris doucement, il me faisait gentiment comprendre que moi aussi je devrais être dans mon lit à cette heure ci. " C'est vrai. J'étais simplement plongé dans mon livre, je n'ai pas vu le temps passé et puis je ne suis pas fatiguée. " J'aurais pu resté dans ma chambre mais ce n'était pas la même chose, j'étais bien ici, sous la lune.

J'en étais venu à lui demander si il était aussi sujet aux insomnies ? Une façon de détourner la conversation mais aussi d'en apprendre plus sur cet homme que je trouve bien mystérieux parfois. Tout ce que je sais c'est que son sourire et communicatif. « Hélas. J’étais encore élève que dormir est devenu optionnel pour moi. Les souvenirs, bons ou mauvais semblent prendre un malin plaisir à nous torturaient une fois le soleil couché … » Je ne pouvais que comprendre ce qu'il était entrain de me dire. Je plaçais mon marque page et fermer mon livre le gardant contre mes genoux. Je prenais en note dans ma tête que certaines choses le torturait. " Je trouve que c'est le meilleur moment pour s'entendre penser. Et puis y a t'il plus beau spectacle que l'univers en éternel renouvellement ? Ça m'apaise. " Il a des choses que je ne comprend pas chez moi, des questions que je me pose. Quand je regarde vers le ciel je me dis que mes problèmes sont bien petits comparé à l’immensité de l'univers. « Et vous, que faite vous ici à cette heure ? Vous êtes assez intelligente pour savoir que c’est interdit. » Je hausse doucement les épaules en regardant l'horizon quelques instants. Je souris ensuite doucement. " Je sais que c'est une entrave au règlement et je m'en excuse, cela dit je ne fais de mal à personne, j'avais tout simplement besoin de prendre l'air. Un peu comme vous je me trompe ? " Ce n'est pas parce qu'il était adulte qu'il n'avait pas de problèmes, je pouvais comprendre ce besoin de marcher dans la nuit. Moi qui était ici pour la tranquillité voila que j'appréciais presque la compagnie d'un autre être humain. " Qu'est ce qui vous torture ? " Je n'étais peut-être pas la personne idéale pour parler mais je ne révèle jamais les secrets qu'on me confit.      

acidbrain



_________________

you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Membre du mois
Membre du mois





WIZARD PASSPORT
Don't get too close, it's dark inside.
J'ai envoyé : 87 hiboux ce qui m'a rapporté : 12 points. Je suis arrivé le : 05/10/2016 J'ai : 36 ans, je suis : professeur de défense contre les forces du mal & directeur de la maison Serdaigle On dit souvent que je ressemble à : Jake Gyllenhaal
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d :
Comme tout le monde, j'ai mes qualités et mes défauts. Certains jours, ce sont mes défauts qui prennent le dessus. Ce sont généralement de mauvais jours que j'oublie dans l'alcool ou dans les bras d'une femme. D'autres jours, mes qualités émergent, tel le rayon de soleil après l'orage mais souvent avant la tempête.
Pour ce qui est de mes qualités, on peut dire que je suis quelqu'un de passionné. J'adore mon travail de professeur. Je suis bien évidement exigeant mais c'est par ce que j'estime que la nouvelle de sorcier que nous formons doit être prêt à se défendre et malheureusement, ce n'est pas en les dorlotant que nous arriverons à ça. Je leur demande beaucoup mais en contre partie, je suis présent pour eux à chaque instant. Je suis également un éternelle insatisfait. Je me remet constamment en question, que cela soit dans ma vie privée ou dans ma vie professionnel. L'échec me fait peur. En amitié, je suis loyale, présent et prêt à tout pour ceux, rare, que j'appelle mes amis. En amour par contre, je suis volage et parfois même un véritable salaud. La peur de souffrir et de l'engagement m'empêche encore d'avoir une véritable relation. Peut-être que je n'ai simplement pas encore trouver la bonne personne.
Mes disponibilités rps sont :
DODOW 2
KAYAN 1
AVALON
CELEBRIAN

TERMINES :
DODOW 1

Voilà un extrait de mon journal de sorcier :
Shadow. Wake me up inside. Wake me up inside. Call my name and save me from the dark. Bid my blood to run. Before I come undone. Save me from the nothing I've become. Now that I know what I'm without. You can't just leave me. Breathe into me and make me real. Bring me to life.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Dim 23 Juil - 18:56



   
   
   dodow #1.
    La lune pour seul témoin.

E
trangement, tomber sur elle dans le parc, en pleine nuit, ne me sembla pas anormale le moins du monde. J'étais un professeur, et voir une élève, même une dernière année dehors en pleine nuit aurait dû m'énerver mais non, au final j'étais plutôt heureux de tomber sur elle. Elle ne m'a pas entendu approcher, si bien que lorsque ma voix résonna dans la nuit, elle sursauta, trop absorber par ce qu'elle faisait. Je m'en excusais, bien évidement, mais je n'en oubliais pas mon rôle de directeur de maison et la sermonnais relativement gentiment. Elle devrait être dans son lit et non pas dehors à cette heure avancée de la nuit. Et je ne doutais pas qu'elle en avait parfaitement conscience. Elle sourit et son visage s'illumina. Lumière dans l'abondante obscurité qu'était bien trop souvent ma vie. " C'est vrai. J'étais simplement plongé dans mon livre, je n'ai pas vu le temps passé et puis je ne suis pas fatiguée. " Me dit-elle, tachant de s'excuser. Je la regardais, essayant de garder la distance qu'il convenait. " Et quelle est cette lecture qui vous absorbe tant ? Je doute qu'elle soit sur l'une des listes que nous vous avons donner. " J'esquissais un sourire à mon tour. Même si il fallait en passer par là, je dois bien avouer que les lectures imposées ne sont jamais vraiment une partie de plaisir. J'étais donc curieux d'en apprendre un peu plus sur la meilleure élève de ma maison, la plus prometteuse aussi même si évidement, il lui restait encore beaucoup de chose à apprendre. Même en ayant quitter Poudlard, elle continuera à apprendre de nouvelle chose, de se perfectionner dans tel ou tel domaine. C'était encore le cas pour moi aujourd'hui.

Elle fait alors une chose à laquelle je ne m'attendais pas. Elle s'intéresse à moi, aux raisons de ma propre présence dans le parc en pleine nuit. Elle semble, d'un façon ou d'une autre, être capable de lire en moi. Les insomnies sont devenues au fil du temps qui passe des alliées. Je les accepte maintenant sans broncher. Je m'ouvre alors à elle sans aucune gène. Elle marqua sa page et referma son livre, reportant toute son attention sur moi. " Je trouve que c'est le meilleur moment pour s'entendre penser. Et puis y a t'il plus beau spectacle que l'univers en éternel renouvellement ? Ça m'apaise. " M'avoue t-elle. Je prend alors une inspiration avant de lui répondre. " Je trouve aussi une certaine beauté à cette obscurité ambiante, à cette noirceur d'encre du ciel, à ce rien pourtant si effrayant et si exaltant en même temps ... On se retrouve seul avec sois-même, sans aucun autre échappatoire possible, et nous n'avons d'autre choix de faire face à qui nous sommes vraiment. Pour le meilleur et pour le pire. " Soufflais-je presque, perdant mon regardant dans les étoiles. Observer les étoiles m'a toujours rendu triste, nostalgique. Quand on y pense, y a t-il plus triste que de s'extasier sur quelque chose qui a déjà disparu ?

Je cherche alors à en savoir plus sur elle, sur les raisons profondes qui l'on amené à être ici ce soir. Plus je l'observe et plus, malgré moi, une étrange et presque malsaine, curiosité s'empare de moi. Je la vois hausser les épaules alors que je prend place, à même le sol, m'asseyant en face de la jeune femme. " Je sais que c'est une entrave au règlement et je m'en excuse, cela dit je ne fais de mal à personne, j'avais tout simplement besoin de prendre l'air. Un peu comme vous je me trompe ? " Je plonge mon regard dans le siens avant de rire sincèrement. Allongeant mes longues jambes, je me met à jouer distraitement avec l'herbe sous mes doigts. " Effectivement. Il semblerait que je ne puisse pas vous cachez grand chose mademoiselle Milles. " Clamais-je, ses mots que je venais de prononcer ayant une résonnance étrange dans mon esprit. " Qu'est ce qui vous torture ? " Me demande t-elle soudain. Vrillant mon regard dans le siens, je reste silencieux quelques minutes. C'est une de mes élèves, une jeune femme sous ma responsabilité, me confier à elle n'était pas une bonne idée mais pourtant mon corps comme mon esprit me disait, non, me criait de le faire. On pourrait qu'après toutes ses années et le nombre de fois ou j'ai du le faire, raconter cette tragique nuit deviendrait moins éprouvante mais il n'en était rien. Par ce que je ne l'ai pas sauvée, par ce que les responsables sont toujours en libertés. " Ce qui me torture ? La culpabilité ma chère Shadow. " Commençais-je par dire. " J'avais seize ans. Des amis de l'équipe de Quiddich et moi étions en train de boire une bière au beurre aux Trois Balais. A un moment donné, la porte de l'établissement s'ouvre avec fracas. C'est une amie de ma sœur, Geneva. La pauvre n'a le temps de ne dire que deux choses avant de perdre connaissance : mangemorts et ... " Ma voix se brise alors. " Et le prénom de ma sœur. " Je glisse une main sur mon visage avant de poursuivre. " Je me rue à l'extérieur. Je trouve le lieu de l'attaque et j'use de tout les sorts que je connais mais c'est trop tard. Trop tard pour ma sœur. " Murmurais-je dans la nuit. " Ma petite sœur est morte dans mes bras. Je ... Je n'ai pas pu la sauvé. "
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Poudlard - Serdaigle
Poudlard - Serdaigle





WIZARD PASSPORT

J'ai envoyé : 78 hiboux ce qui m'a rapporté : 376 points. Je suis arrivé le : 18/07/2017 J'ai : 23 ans, je suis : en dernière année à Poudlard. On dit souvent que je ressemble à : Gal Gadot
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d : attachante, plutôt sérieuse, trop peut-être ? J'ai reçu une bonne éducation, je suis polie, généreuse, je fais attention aux autres parfois au détriment de ma propre personne. Pourtant parfois j'ai cette impression bizarre d'être quelqu'un d'autre. Il y a un côté sombre en moi, je le sens. J'ai des phases de colère où je ne me contrôle plus. Ca m'est arrivé deux fois et ça me fait peur. Je déteste ressentir cette violence en moi. Par peur de blesser les autres je me renferme sur moi même. Mes disponibilités rps sont : Un cours particuliers - Dorian, Premier contact - feat Damon, bavardages entre copines - Celebriàn, je suis complet sorry ♥️.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Dim 30 Juil - 15:53


La lune pour seule compagnie - Dorian

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
J'avais été surprise sur le coup d'entendre parler à côté de moi mais je n'avais pas été surprise de voir Dorian, enfin le professeur Muller à cette heure-ci dans le parc. Je l'avais déjà observé à plusieurs reprises entrain de se balader dans le parc la nuit, jusque là je lui avais échappé je dois dire. D'après mon hypothèse il avait lui aussi de grande difficultés à dormir et tout comme moi il venait ici pour trouver la sérénité nécessaire pour dormir. Discuter avec lui ne me dérangeait pas bien au contraire, il me sermonna gentiment avant de s’intéresser un peu plus à ma présence ici et à moi. Je lui avais expliqué rapidement que mon attention avait simplement était captivé par mon livre. " Et quelle est cette lecture qui vous absorbe tant ? Je doute qu'elle soit sur l'une des listes que nous vous avons donner. " Je souris amusé. " Détrompez vous, c'est le professeur de musique magique Mr Doom qui me la conseillé et je dois dire que ce livre et captivant de par l'histoire qu'il raconte. Une jeune sorcière qui vient à perdre la vue alors qu'elle est enfant et qui parvient à trouver un sens à sa vie de par la musique. Personne ne croyait en elle et pourtant elle s'est battue et y est arrivé. Je vous avouerai que je l'ai déjà lu trois fois mais je ne m'en lasse pas. " Je me retrouve un peu dans cette héroïne de par son caractère et sa façon d'être. J'espère que moi aussi un jour je m'en sortirai mais pour cela je devais encore comprendre de quel mal je souffre. En attendant j'essaie d'apprendre tout ce que je peux et je me concentre sur mes études.

Nous observions tout deux le ciel étoilé, s'était tellement reposant. Ma vie me semblait bien peu importante à côté de cette immensité.  " Je trouve aussi une certaine beauté à cette obscurité ambiante, à cette noirceur d'encre du ciel, à ce rien pourtant si effrayant et si exaltant en même temps ... On se retrouve seul avec sois-même, sans aucun autre échappatoire possible, et nous n'avons d'autre choix de faire face à qui nous sommes vraiment. Pour le meilleur et pour le pire. " Mon regard se posa sur lui alors qu'il avait les yeux levés au ciel, je le sentais presque triste. " Je dirais même surtout pour le pire, je suis entièrement d'accord avec vous, c'est bien de s'affronter sois même parfois. " Je le regarde s'installer en face de moi, c'est étrange de parler librement avec lui, il représente l'autorité ici, porte parole des Serdaigle, et pourtant il parait si facile d'approche à ce moment précis. Cela me donne envie de le connaitre d'avantage, de creusé là ou je n'aurais jamais osé d'ordinaire. J'argumentais sur le fait que ma présence ici ne gênait en rien mes camarades, je cherchais juste la solitude, ce qu lui aussi été venu chercher je n'en doutais pas. " Effectivement. Il semblerait que je ne puisse pas vous cachez grand chose mademoiselle Milles. " Je souris doucement un peu gênée et flattée en même temps. " Je crois surtout que nous nous ressemblons un peu vous et moi. De ce fait ce n'est pas si compliqué à deviner. " Je posais mon livre à côté de moi me décontractant un peu, mon directeur de maison semblait accepté ma présence ici alors je pouvais me détendre.

J'avais remarqué parfois le fait qu'il semblait ailleurs, comme torturé par quelque chose et je dois que ma curiosité ne cessait de grandir tandis que je l'observais. Je lui posais directement la question, de toute manière tourner autour de pot ne servait à rien. Il me regarde alors quelques secondes avant de se lancer dans son récit.  " Ce qui me torture ? La culpabilité ma chère Shadow. " Je ne dis rien et le laisse parler. " J'avais seize ans. Des amis de l'équipe de Quiddich et moi étions en train de boire une bière au beurre aux Trois Balais. A un moment donné, la porte de l'établissement s'ouvre avec fracas. C'est une amie de ma sœur, Geneva. La pauvre n'a le temps de ne dire que deux choses avant de perdre connaissance : mangemorts et ... et le prénom de ma sœur. " J'imaginais très facilement la scène, vivant son récit en direct. J'avais une imagination très développée permettant de me projeter facilement. " Je me rue à l'extérieur. Je trouve le lieu de l'attaque et j'use de tout les sorts que je connais mais c'est trop tard. Trop tard pour ma sœur. Ma petite sœur est morte dans mes bras. Je ... Je n'ai pas pu la sauvé. " Je garde mon regard sur lui quelques secondes encore. C'est dur de trouver quoi dire dans ce genre de moment. J'appréciais cela dit qu'il m'ait raconté tout ça. " J'en suis vraiment désolé. C'est terrible ce qui lui ait arrivé. Cependant vous ne devriez pas vous en vouloir, vous vous êtes battu aussi fort que vous le pouviez. " J'étais certaine que sa soeur était fier de lui, même si je comprenais aussi qu'elle devait être sa peine.

Il semblait tout à coup humain, avec ses faiblesses comme quoi même les grands de ce monde peuvent avoir des démons. " Je comprend ce qu'est la culpabilité.. la mienne me ronge sans cesse.. " Je baisse légèrement les yeux, je n'aime pas parler de ces moments de rage que j'ai pu avoir, cela ne me ressemble tellement pas. " Vous n'êtes pas sans savoir qu'il m'est arrivé des.. des petits accidents. Des pertes de conscience violente dont personne ne comprend l'origine. La dernière fois j'ai envoyé un élève dans le comas, il y est resté deux semaines. " Il était passé à deux doigts de la mort, je le savais très bien. " Tout ce dont je me souviens c'est une rage enivrante, une chaleur intense et une envie irrésistible de tout détruire. Je ne sais pas ce qui cloche chez moi mais je sais que c'est profondément sombre. Je redoute le jour où elle me consumera entièrement. " Je n'ai pas envie de devenir une personne mauvaise, pourquoi je le serais ? Je viens d'une famille aimante, je n'ai jamais manqué de rien. Est-ce que l'on naît mauvais ou on le devient ?    

acidbrain



_________________

you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Membre du mois
Membre du mois





WIZARD PASSPORT
Don't get too close, it's dark inside.
J'ai envoyé : 87 hiboux ce qui m'a rapporté : 12 points. Je suis arrivé le : 05/10/2016 J'ai : 36 ans, je suis : professeur de défense contre les forces du mal & directeur de la maison Serdaigle On dit souvent que je ressemble à : Jake Gyllenhaal
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d :
Comme tout le monde, j'ai mes qualités et mes défauts. Certains jours, ce sont mes défauts qui prennent le dessus. Ce sont généralement de mauvais jours que j'oublie dans l'alcool ou dans les bras d'une femme. D'autres jours, mes qualités émergent, tel le rayon de soleil après l'orage mais souvent avant la tempête.
Pour ce qui est de mes qualités, on peut dire que je suis quelqu'un de passionné. J'adore mon travail de professeur. Je suis bien évidement exigeant mais c'est par ce que j'estime que la nouvelle de sorcier que nous formons doit être prêt à se défendre et malheureusement, ce n'est pas en les dorlotant que nous arriverons à ça. Je leur demande beaucoup mais en contre partie, je suis présent pour eux à chaque instant. Je suis également un éternelle insatisfait. Je me remet constamment en question, que cela soit dans ma vie privée ou dans ma vie professionnel. L'échec me fait peur. En amitié, je suis loyale, présent et prêt à tout pour ceux, rare, que j'appelle mes amis. En amour par contre, je suis volage et parfois même un véritable salaud. La peur de souffrir et de l'engagement m'empêche encore d'avoir une véritable relation. Peut-être que je n'ai simplement pas encore trouver la bonne personne.
Mes disponibilités rps sont :
DODOW 2
KAYAN 1
AVALON
CELEBRIAN

TERMINES :
DODOW 1

Voilà un extrait de mon journal de sorcier :
Shadow. Wake me up inside. Wake me up inside. Call my name and save me from the dark. Bid my blood to run. Before I come undone. Save me from the nothing I've become. Now that I know what I'm without. You can't just leave me. Breathe into me and make me real. Bring me to life.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Mer 2 Aoû - 9:44



   
   
   dodow #1.
    La lune pour seul témoin.

A
bsorber comme elle l'était sur sa lecture, au point ou elle ne m'avait même pas entendu arrivée, je ne pu qu'être curieux de savoir quel oeuvre la passionnée autant. Je présumais d'ailleurs que cela ne devait pas être l'un des livres proposer par l'un ou l'autre de ses professeurs, ceux-ci étant généralement bon pour apprendre mais loin d'être assez captivant au point d'avoir cette réaction sur quelqu'un. Un sourire illumina son visage, et la nuit toute entière. " Détrompez vous, c'est le professeur de musique magique Mr Doom qui me la conseillé et je dois dire que ce livre et captivant de par l'histoire qu'il raconte. Une jeune sorcière qui vient à perdre la vue alors qu'elle est enfant et qui parvient à trouver un sens à sa vie de par la musique. Personne ne croyait en elle et pourtant elle s'est battue et y est arrivé. Je vous avouerai que je l'ai déjà lu trois fois mais je ne m'en lasse pas. " Me voilà bien surpris. Je hochais la tête en souriant. " J'imagine qu'il doit valoir le coup d'oeil si vous l'avez lu par trois fois. " Lui dis-je, toujours souriant. J'étais également comme elle. Quand un livre que je lisais résonner en moi, que le personnage principal avait des points communs avec moi, je pouvais lire et relire ce livre sans jamais en avoir assez. Plus que les mots de l'auteur, c'est ce qu'ils nous font ressentir qui nous marque et nous pousse à replonger corps et âme dans l'aventure en relisant l'histoire. On devient alors l'incarnation du personnage et on s'imagine vivre ses aventures. Voilà pourquoi j'adorais la littérature. Un point commun que j'avais avec mademoiselle Milles apparemment. " Si jamais vous cherchez une autre œuvre pour vous emporter, n'hésitez pas à passer à mon bureau, je pense que j'aurais quelques œuvres qui pourraient vous intéressez. "
Un autre point commun que nous semblions avoir : l'étrange attraction que sembler avoir la nuit sur nous. Elle comme moi, semblions bien plus à l'aise en pleine nuit, au milieu du parc désert, avec pour seul témoin une lune timide et un ciel d'encre dans lequel perdre son regard. Je trouve à la nuit une honnêteté que je ne trouve pas la journée. Quand tout est calme, que la lune règne en maitresse sur le monde, vous êtes seul face à vous même et il devient difficile de cacher quoi que ce soit, de faire semblant. On ne pouvait pas y échapper. Voilà pourquoi le noir, l'obscurité faisait peur à certain. Je perdis mon regard dans le ciel mais je sentis son regard à elle sur moi. " Je dirais même surtout pour le pire, je suis entièrement d'accord avec vous, c'est bien de s'affronter sois même parfois. " Je quittais la contemplation du ciel pour la regarder elle. Ce soir, dans cette lumière, elle m'apparaissait d'une nouvelle manière, plus vraie en quelque sorte. J'ignorais ce que cela voulait dire mais c'était bel et bien ce que je ressentais, que je ne verrais jamais autant qui elle est vraiment que cette nuit, dans ce parc que je connais pourtant si bien. " Pour le pire oui ... C'est certain. Je suis d'accord avec vous. En même temps, il faut bien voir le pire en nous pour se satisfaire du meilleur. Le pire et le meilleur vont ensemble, comme le blanc et le noir, comme la lumière et l'obscurité. L'un ne peut exister sans l'autre. " Je viens alors m'asseoir près d'elle. Je suis un professeur, je représente l'autorité et j'aurais probablement du la renvoyer dans son dortoir mais pourtant je prend place avec elle, sous cette arbre, avec la lune au dessus de nous, semblant nous espionnait. Une fois installer, je cherche à savoir la raison de sa présence ici. Je suis son professeur et aussi son directeur de maison, c'est de mon devoir de m'assurer qu'elle aille bien. Etait-ce seulement par devoir que je posais la question ? Peut-être que non mais je n'en avais sur le moment rien à faire. Besoin de prendre l'air ... Je ne peux pas lui en vouloir d'autant plus qu'elle semble comprendre rapidement que c'est également ce qui m'amène ici ce soir. Je n'ai pas l'habitude qu'on sache si facilement lire en moi. Au contraire même. Je le lui fais d'ailleurs remarquer. Elle sourit et malgré la luminosité du soir, je vois ses joues se tintaient de rose. " Je crois surtout que nous nous ressemblons un peu vous et moi. De ce fait ce n'est pas si compliqué à deviner. " Elle pose son livre et je hoche la tête. Elle a raison. On se ressemble et je ne suis pas encore sur que cela soit une bonne chose mais je n'en dis rien. Je reste silencieux, intégrant ses paroles. J'espérais qu'elle ne me ressemblait pas autant que je pouvais l'imaginer. Je serais désolé pour elle.
Curieuse et avec aplomb, elle cherche à connaître les raisons de ma présence ici. Je lui avoue alors mon pire secret, ce qui me hante chaque nuit depuis si longtemps. La mort de ma soeur m'a changé et pas en bien. J'ai appris a faire avec mais certain soir, comme aujourd'hui, la culpabilité que je ressentais devenait intenable et j'avais l'impression qu'on m'arracher à nouveau le coeur, comme ce soir-là ou j'ai serrais contre moi le corps sans vie de ma petite soeur, la lumière de ma vie. Il ne me restait plus que l'obscurité à présent, comme une amie fidèle. " J'en suis vraiment désolé. C'est terrible ce qui lui ait arrivé. Cependant vous ne devriez pas vous en vouloir, vous vous êtes battu aussi fort que vous le pouviez. " Je secouais la tête frénétiquement, déjà replonger dans mes souvenirs. " Non ... J'aurais du faire plus. C'était à moi de la protéger et j'ai échoué. Jamais je ne me le pardonnerais. Et je ne veux pas me pardonner. Geneva était toute ma vie, celle qui voyait le bon en moi, qui m'apporter la lumière. Sans elle, tout ça à disparu et je dois vivre avec pour le restant de mes jours. " Dis-je, laissant mon regard perdu dans l'horizon obscure. " Je comprend ce qu'est la culpabilité.. la mienne me ronge sans cesse.. " Je tourne mon regard vers elle, l'écoutant. Je sens alors mon coeur se serrait de savoir qu'elle subissait elle aussi les affres de la culpabilité. Je ne souhaiterais pas çà même à mon pire ennemi. " Vous n'êtes pas sans savoir qu'il m'est arrivé des.. des petits accidents. Des pertes de conscience violente dont personne ne comprend l'origine. La dernière fois j'ai envoyé un élève dans le comas, il y est resté deux semaines. " Effectivement, en tant que directeur de sa maison, j'étais au courant de tout ça et j'avais tout fait pour prendre sa défense. Je la regarde, l'incitant à poursuivre. " Tout ce dont je me souviens c'est une rage enivrante, une chaleur intense et une envie irrésistible de tout détruire. Je ne sais pas ce qui cloche chez moi mais je sais que c'est profondément sombre. Je redoute le jour où elle me consumera entièrement. " Je prenais une inspiration et me rapprochais d'elle, comme attiré par une irrépressible envie de la protéger, de l'aider. " Ecoutez moi Shadow ... Nous avons tous une part sombre. Chacun de nous. Je ne crois pas que quelque chose cloche chez vous. Je sais que vous avez peur, que ses crises inexplicables sont inquiétantes mais vous ne devez pas les laissées contrôler votre vie. Vous devez mettre cette rage que vous ressentez parfois au service de quelque chose de positif. Je crois que je peux vous y aidez. " Sans vraiment réfléchir, je venais prendre sa main dans la mienne, me tenant maintenant juste à côté d'elle. " Vous n'êtes pas seule. Je suis là. Je sais que bientôt je ne serais plus votre professeur ou votre directeur de maison mais vous ne serez jamais seule. Vous serez je n'en doute pas une grande sorcière. Je refuse que l'obscurité prenne le dessus. " Je la regardais, mon regard perçant dans le siens.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Poudlard - Serdaigle
Poudlard - Serdaigle





WIZARD PASSPORT

J'ai envoyé : 78 hiboux ce qui m'a rapporté : 376 points. Je suis arrivé le : 18/07/2017 J'ai : 23 ans, je suis : en dernière année à Poudlard. On dit souvent que je ressemble à : Gal Gadot
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d : attachante, plutôt sérieuse, trop peut-être ? J'ai reçu une bonne éducation, je suis polie, généreuse, je fais attention aux autres parfois au détriment de ma propre personne. Pourtant parfois j'ai cette impression bizarre d'être quelqu'un d'autre. Il y a un côté sombre en moi, je le sens. J'ai des phases de colère où je ne me contrôle plus. Ca m'est arrivé deux fois et ça me fait peur. Je déteste ressentir cette violence en moi. Par peur de blesser les autres je me renferme sur moi même. Mes disponibilités rps sont : Un cours particuliers - Dorian, Premier contact - feat Damon, bavardages entre copines - Celebriàn, je suis complet sorry ♥️.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Lun 7 Aoû - 0:44


La lune pour seule compagnie - Dorian

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Il s’intéressait à ce que j'étais entrain de lire alors je lui répondis le plus simplement du monde. La lecture est un bon moyen par lequel je parviens à m'évader, à penser à autre chose, à retrouver espoir quelque part. Peu d'histoires se termine mal il faut l'admettre. Pourquoi la mienne ne finirait-elle pas bien ? Je souris à sa réponse, d'après moi il valait le coup d'être lut et même relut. " Si jamais vous cherchez une autre œuvre pour vous emporter, n'hésitez pas à passer à mon bureau, je pense que j'aurais quelques œuvres qui pourraient vous intéressez. " Je lui souris à nouveau, ce n'était pas une si mauvaise idée. " Avec plaisir, je n'y manquerais pas. " J'étais curieuse de voir quel genre de livre il pourrait lire. Du fantastique héroïque au polar moldu ? Des histoires romantiques peut-être ? Hmm je doutais de ce dernier temps cela dit je ne le connaissais pas assez pour en être sur. Je l'ai déjà vu galant et gentleman quelques fois mais romantique jamais, je ne me souviens pas de l'avoir vu avec une femme d'ailleurs, ce bel apollon serait-il libre ? Je m'égare. Nous étions tout deux attiré par la nuit et ses effets. Réfléchir à son existence peu parfois être déstabilisant, je ne le sais que trop bien. " Pour le pire oui ... C'est certain. Je suis d'accord avec vous. En même temps, il faut bien voir le pire en nous pour se satisfaire du meilleur. Le pire et le meilleur vont ensemble, comme le blanc et le noir, comme la lumière et l'obscurité. L'un ne peut exister sans l'autre. " Mon regard jusque là portait sur lui baissa lentement vers le sol, il y a toujours eu cette histoire d'équilibre c'est certain mais parfois l'un prend le dessus de l'autre. Dans mon cas je sentais que ma part d'ombre était la plus forte. " Mais l'un peut détruire l'autre.. " J'avais presque murmuré me perdant un peu plus dans mes pensées.

Il prit place non loin de moi et on continua de discuter. Moi qui pensait en l'ayant vu qu'il me demanderait de remonter dans ma chambre j'étais un peu surprise de le savoir entrain de discuter avec moi. Je ne parle pas souvent aux gens ces derniers temps je dois dire.. Dorian se confia même à moi concernant la culpabilité qu'il ressentait. Il m'expliqua la mort de sa sœur et le rôle qu'il y avait joué. J'étais mal pour lui, perdre un être cher doit être quelque chose de particulièrement horrible. J'essayais de remettre en cause sa responsabilité dans cette histoire, à l'entendre raconter il avait fait tout ce qu'il pouvait. " Non ... J'aurais du faire plus. C'était à moi de la protéger et j'ai échoué. Jamais je ne me le pardonnerais. Et je ne veux pas me pardonner. Geneva était toute ma vie, celle qui voyait le bon en moi, qui m'apporter la lumière. Sans elle, tout ça à disparu et je dois vivre avec pour le restant de mes jours. " Je le regardai, j'étais entrain de me demander moi même si j'allais faire le bon choix en lui disant ce que j'étais entrain de penser. Je pris une inspiration et me lançais. " J'espère que je ne vais pas paraître trop indiscrète ou indélicate mais si votre sœur était comme vous êtes entrain de me le dire, vous pensez qu'elle vous laisserait pensé ce genre de chose ? Je ne l'a connait pas du tout mais je ne pense pas me tromper en disant que si elle était là elle vous direz que vous avez fait tout ce que vous pouviez et qu'elle ne vous en veut pas.. " J'essayais d'être réconfortante. " Vous torturez encore et encore ne changera pas le cours des choses malheureusement. " J'étais admirative de l'amour et du dévouement qu'il montrait pour sa sœur. Moi avec la mienne ça ne s'était jamais bien passé, j'ignore pourquoi.

On en vint à parler de moi. Il s'était confié à moi et je sentais le besoin d'en faire autant. Peut-être qu'en parler me ferait du bien. Je lui rappelais donc les tragiques événements dont j'avais été l'auteur. Pendant que je lui parlai je fus comme submergé par la peur. Cette peur que je redoutai, cette peur de moi même. Est-ce que moi aussi j'allais mal tourné ? Tête légèrement baissée par la honte je le sentais se rapprocher de moi, je relevais les yeux doucement sur lui. " Ecoutez moi Shadow ... Nous avons tous une part sombre. Chacun de nous. Je ne crois pas que quelque chose cloche chez vous. Je sais que vous avez peur, que ses crises inexplicables sont inquiétantes mais vous ne devez pas les laissées contrôler votre vie. Vous devez mettre cette rage que vous ressentez parfois au service de quelque chose de positif. Je crois que je peux vous y aidez. " Je n'avais que peu d'espoir sur ce sujet. Je ne pouvais pas les contrôler, elles étaient imprévisibles et incontrôlable. " Comment ? " Je ne voyais pas comment il allait pouvoir m'aider. S'était cependant gentil de sa part de vouloir essayé. Je le sentis glissé sa main dans la sienne mais au lieu de me procurer une sensation de gêne, je le sentais réconfortant.  " Vous n'êtes pas seule. Je suis là. Je sais que bientôt je ne serais plus votre professeur ou votre directeur de maison mais vous ne serez jamais seule. Vous serez je n'en doute pas une grande sorcière. Je refuse que l'obscurité prenne le dessus. " J'avais envie de le croire, j'avais envie qu'il ait raison mais ce n'était pas si simple. Mon regard dans le sien je resserrais ma main sur la sienne. " Et si j'étais.. Le prochain mage noir ? Si il y avait en moi une chose cruelle et incontrôlable ? Je ne veux faire de mal à personne.. " Je détournais les yeux et soupirais doucement.

Je ne voyais absolument pas ce que j'allais pouvoir devenir. Je me sentais comme une cocote minute pouvant exploser à chaque instant. " Je me met à l'écart, je ne traîne plus avec mes amis, j'évite un maximum les membres de ma famille, je ne laisse personne m'approcher. Je veux juste les protéger. Comment maîtrisé sa peur quand sa peur c'est sois même ? "  Je replongeais mon regard dans le sien. Il était hypnotisant et je savais bien ce qui était entrain de se passer. Je ne pouvais pas m'attacher à lui, je ne pouvais m'attaché à personne. C'est à contre cœur que je récupérai ma main, j'aurais aimé que ce contact dur mais on a pas toujours ce qu'on veut dans la vie. Je relevais mes genoux les serrant contre ma poitrine. Je plantais à nouveau mon regard sur l'horizon. " Je vous suis très reconnaissante, vous voulez m'aider vous l'avez toujours fait.. Ne perdez pas votre temps avec moi.. " Il avait déjà souffert et si un jour je tombais dans l'obscurité il s'en voudrait aussi et ce n'est pas ce don j'avais envie.  

_________________

you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Membre du mois
Membre du mois





WIZARD PASSPORT
Don't get too close, it's dark inside.
J'ai envoyé : 87 hiboux ce qui m'a rapporté : 12 points. Je suis arrivé le : 05/10/2016 J'ai : 36 ans, je suis : professeur de défense contre les forces du mal & directeur de la maison Serdaigle On dit souvent que je ressemble à : Jake Gyllenhaal
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d :
Comme tout le monde, j'ai mes qualités et mes défauts. Certains jours, ce sont mes défauts qui prennent le dessus. Ce sont généralement de mauvais jours que j'oublie dans l'alcool ou dans les bras d'une femme. D'autres jours, mes qualités émergent, tel le rayon de soleil après l'orage mais souvent avant la tempête.
Pour ce qui est de mes qualités, on peut dire que je suis quelqu'un de passionné. J'adore mon travail de professeur. Je suis bien évidement exigeant mais c'est par ce que j'estime que la nouvelle de sorcier que nous formons doit être prêt à se défendre et malheureusement, ce n'est pas en les dorlotant que nous arriverons à ça. Je leur demande beaucoup mais en contre partie, je suis présent pour eux à chaque instant. Je suis également un éternelle insatisfait. Je me remet constamment en question, que cela soit dans ma vie privée ou dans ma vie professionnel. L'échec me fait peur. En amitié, je suis loyale, présent et prêt à tout pour ceux, rare, que j'appelle mes amis. En amour par contre, je suis volage et parfois même un véritable salaud. La peur de souffrir et de l'engagement m'empêche encore d'avoir une véritable relation. Peut-être que je n'ai simplement pas encore trouver la bonne personne.
Mes disponibilités rps sont :
DODOW 2
KAYAN 1
AVALON
CELEBRIAN

TERMINES :
DODOW 1

Voilà un extrait de mon journal de sorcier :
Shadow. Wake me up inside. Wake me up inside. Call my name and save me from the dark. Bid my blood to run. Before I come undone. Save me from the nothing I've become. Now that I know what I'm without. You can't just leave me. Breathe into me and make me real. Bring me to life.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Jeu 10 Aoû - 12:15



   
   
   dodow #1.
    La lune pour seul témoin.

J
e lui proposais alors de venir fouiller dans ma collection de livre. Elle semblait tenir à se livre pour le lir autant de fois mais je sais que quand elle cherchera quelque chose d'autre, elle trouverait son bonheur. Ma collection était immense. " Avec plaisir, je n'y manquerais pas. " Elle me sourit et je hochais la tête. " Venez quand vous voulez dans ce cas. on bureau sera toujours ouvert. "  Lui assurais-je. J'essaye d'être disponnible pour tout mes élèves, et c'était encore plus le cas pour ceux de ma maison. Nous parlâmes ensuite de l'obscurité et de l'irrépréscible attraction qu'elle semblait avoir sur l'un comme sur l'autre. Même si elle peut être terrifiante, dangeureuse et qu'on le veuille ou non, nous avons besoin de l'obscurité. Car sans elle, pas le lumière. Des couples étaient immuables et ne pouvaient exister l'un sans l'autre. La lumière et l'obscurité, le jour et la nuit, le bien et le mal. Aucuns d'eux ne pouvait exister sans l'autre. " Mais l'un peut détruire l'autre.. " Je hochais la tête, le regard dans les étoiles, me battant comme elle contre mes propre démons, ceux qui m'avait en premier lieu amené ici. " C'est vrai mais ce sont nos choix qui font penché la balançe d'un côté ou de l'autre. Nous avons tous et toutes l'un est l'autre en nous. " Lui dis-je en venant poser mes yeux sur elle, essayant de la rassurer, me doutant de ce qui l'inquiéter autant.
Je finis par prendre place près d'elle. Etrangement, j'en arrivais à me confier à elle sur la nuit ou ma soeur est morte. Peu de gens comptait assez pour moi pour que je leur parle de ça aussi ouvertement, encore une preuve que ce que je ressentais en présence de cette fille était inhabituel. Je ne savais pas encore si c'était une bonne ou une mauvaise chose. Evidement, elle essaya de faire taire ma culpabilité. Pourtant rien n'y faisait. Ce sentiment d'avoir échoué, de n'avoir pas fait mon maximum pour sauver ma soeur était et serait toujours présent. " J'espère que je ne vais pas paraître trop indiscrète ou indélicate mais si votre sœur était comme vous êtes entrain de me le dire, vous pensez qu'elle vous laisserait pensé ce genre de chose ? Je ne l'a connait pas du tout mais je ne pense pas me tromper en disant que si elle était là elle vous direz que vous avez fait tout ce que vous pouviez et qu'elle ne vous en veut pas.. " Je la regardais, désepsérant de croire un jour à ses paroles. Quelques part en moi, ses mots eurent une résonnance mais trop faible encore pour effacer le rester. Shadow avait raison, ma soeur ne voudrait pas que je gâche ma vie. Elle avait foi en moi. C'est aussi pour ça que le chagrin, la culpabilité était si grande. Par ce qu'elle avait une foi aveugle en moi et que je n'avais pas été là. " Vous torturez encore et encore ne changera pas le cours des choses malheureusement. " Je glissais une main tremblante sur mon visage en soupirant. " Je sais ... Mais c'est tellement difficile de passer à autre chose alors que les ordures qui s'en sont pris à elle se sont échaper et font je ne sais quoi, en total liberté. Je crois que tant qu'ils seront dehors, reprendre le court de ma vie ne sera pas possible mais j'ai eu beau essayer depuis tout ce temps, impossible d'avoir ne serais-ce qu'un début de piste pour les démasquer. " M'emportais-je, la frustration de ne pas voir les assassins de ma soeur payés pour ce qu'ils ont fait. " Je fais donc de mon mieux Shadow, croyez-moi ... " Soufflais-je alors, conscient que je ne pourrais plus tenir très longtemps si je n'arrivais pas à trouver un moyen de passer au dessus de tous ça rapidement.
Ce fut ensuite à son tour de se confier à moi sur ses inquiétudes concernant les crises de colère dont elle était victimes et sur ses craintes de n'avoir que du mauvais en elle. Moi j'étais convaincu par son potentiel. Elle allait être une fabuleuse et talentueuse sorcière. Elle avait simplement besoin d'aide pour gerer le flot d'émotion qui parfois la traversé en tant que professeur de défense contre les forces du mal, j'étais le plus apte à lui venir en aide. " Comment ? " Je la regardais. Elle semblait si désemparé et résignée... " Je ne vais pas vous mentir : je ne sais pas. Pas encore. Mais il y a des choses qu'on peut tester. Je ne dis pas qu'on trouvera forcément mais je sais qu'on peut essayer. Si vous le voulez ... Je ne vous force à rien. " Lui dis-je. Je venais alors, presque malgré moi, glisser ma main dans la sienne, réconfortant. Je faisais de mon mieux pour la rassurer, lui assurant qu'elle n'était pas seule, que je ne l'abandonnerais pas. Son regard plongea dans le miens et je sentis sa main serrer plus fort la mienne. " Et si j'étais.. Le prochain mage noir ? Si il y avait en moi une chose cruelle et incontrôlable ? Je ne veux faire de mal à personne.. " Dit-elle en détournant le regard. " Je le sais. Et tant que vous le saurez aussi, vous n'avait rien d'un mage noir en devenir. Croyez-moi.  " Lui assurais-je en la regardant. " Je me met à l'écart, je ne traîne plus avec mes amis, j'évite un maximum les membres de ma famille, je ne laisse personne m'approcher. Je veux juste les protéger. Comment maîtrisé sa peur quand sa peur c'est sois même ? " Me dit-elle en replongeant son regard perdu dans le miens, s'ouvrant totalement à moi. Les secondes passèrent, infini puis elle dégagea sa main de la mienne, s'éloignant un peu pour nouer ses bras autour de ses genoux. Je la regardais, faisant taire les battements de mon coeur. Son regard se perdit sur l'horizon et ce fut finit. " Je vous suis très reconnaissante, vous voulez m'aider, vous l'avez toujours fait.. Ne perdez pas votre temps avec moi.. " Je me redressais sur place, reprennant mon air neutre du mieux que je pouvais. Je savais ce qu'elle essayait de faire mais je n'avais pas dit mon dernier mot. " Vous aidez n'est en aucun cas une perte de temps. Cela fait partie de mon travail... Shadow, dans quelques mois vous serez dehors, hors des murs protecteurs de l'école. Laissez moi vous aidez. Qu'avez-vous a perdre à essayer ? " Lui dis-je à mi-voix. Je jouais avec le feu. Je le sais et elle l'avait sentis aussi. Seulement c'était simplement impossible pour moi de ne pas lui venir en aide. J'avais beaucoup à perdre mais je ne pouvais faire autrement. J'en étais incapable. Tout simplement.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Poudlard - Serdaigle
Poudlard - Serdaigle





WIZARD PASSPORT

J'ai envoyé : 78 hiboux ce qui m'a rapporté : 376 points. Je suis arrivé le : 18/07/2017 J'ai : 23 ans, je suis : en dernière année à Poudlard. On dit souvent que je ressemble à : Gal Gadot
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d : attachante, plutôt sérieuse, trop peut-être ? J'ai reçu une bonne éducation, je suis polie, généreuse, je fais attention aux autres parfois au détriment de ma propre personne. Pourtant parfois j'ai cette impression bizarre d'être quelqu'un d'autre. Il y a un côté sombre en moi, je le sens. J'ai des phases de colère où je ne me contrôle plus. Ca m'est arrivé deux fois et ça me fait peur. Je déteste ressentir cette violence en moi. Par peur de blesser les autres je me renferme sur moi même. Mes disponibilités rps sont : Un cours particuliers - Dorian, Premier contact - feat Damon, bavardages entre copines - Celebriàn, je suis complet sorry ♥️.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Ven 11 Aoû - 10:45


La lune pour seule compagnie - Dorian

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Apparemment nous étions tout deux adepte de bonne littérature. Il avait éveillé ma curiosité et j'avais hâte de savoir ce qu'il pouvait bien lire à présent. Je ne sais pas si il parlait de littérature avec tout le monde mais j'appréciai le fait qu'il le fasse avec moi en tout cas. Peu de mes camarades s'intéresse aux livres, c'est même plus une torture qu'autre chose pour eux. " Venez quand vous voulez dans ce cas. Mon bureau sera toujours ouvert. " Je lui souris simplement. Je connaissais son bureau, je m'y étais retrouvé bien malgré moi à plusieurs reprises et cela n'avait jamais été de bon augure même si le professeur Muller s'était toujours montré à l'écoute. Le ciel étoilé captiva ensuite toute notre attention ou presque, je l'observais aussi discrètement, la lune haute ce soir révélé de charmant très chez lui. On en vint à parler du bien et du mal, l'équilibre qu'il doit y avoir. Notre discours résonnait en nous comme ci il nous était directement destiné. " C'est vrai mais ce sont nos choix qui font penché la balance d'un côté ou de l'autre. Nous avons tous et toutes l'un est l'autre en nous. " Je n'étais pas forcément d'accord avec lui sur ce point, mes actes de colères je ne les ai jamais choisis et pourtant il me font pencher vers le mal. J'étais cependant d'accord sur le fait qu'il devait y avoir un certain équilibre en chacun. Tout ne pas être tout blanc ni tout noir. " Exact, merci pour cette belle leçon professeur. " Je souris de plus belle, je n'avais pas l'habitude de parler de ce que je pouvais ressentir. La nuit était amie pour moi, elle garde mes secrets et ne me juge pas.

Apparemment je n'étais pas la seule à avoir la révélation facile ce soir. Dorian se confia sur les raisons de ses insomnies et je ne m'étais pas imaginé une histoire aussi terrible. Sa jeune soeur assassinée et morte dans ses bras, je pouvais parfaitement comprendre que cela puisse nous empêcher de dormir. J'essayais cependant de lui faire comprendre que sa soeur, bien que je ne la connaisse pas, n'aurait jamais voulu ça pour lui. " Je sais ... Mais c'est tellement difficile de passer à autre chose alors que les ordures qui s'en sont pris à elle se sont échapper et font je ne sais quoi, en total liberté. Je crois que tant qu'ils seront dehors, reprendre le court de ma vie ne sera pas possible mais j'ai eu beau essayer depuis tout ce temps, impossible d'avoir ne serais-ce qu'un début de piste pour les démasquer. " Je pouvais comprendre, je pense que beaucoup de personnes aurait réagis de cette façon. " Je pense que tout se paye un jour. On finira par les attraper et ils payeront de leurs crimes. Faire justice sois même, courir après des fantômes ne vous aidera certainement pas à passer à autre chose, aussi difficile soit-elle. " Je ne l'avais jamais vu comme ça, aussi mal, vulnérable. Ce dont j'étais certaine c'est que cette histoire l'affecté au plus profond de son être. Je me sentais mal pour lui, j'avais juste envie de le prendre dans mes bras et de lui faire un câlin mais bon cela ne resta qu'une idée dans mon esprit. " Je fais donc de mon mieux Shadow, croyez-moi ... " Je posais doucement ma main sur son épaule. " Je le sais. " Il devait y croire, la volonté et très importante dans ce genre de situation. J'aurais voulu pouvoir faire plus pour lui mais malheureusement se n'était pas dans mes cordes.

Il m'avait fait confiance en se confiant à moi alors j'en fis de même. Mes propres soucis me semblait bien insurmontable tout à coup. Je n'avais aucune confiance en moi, j'avais peur de moi. Un comble tout de même. Il disait pouvoir m'aider, je voulais bien le croire mais comment ? " Je ne vais pas vous mentir : je ne sais pas. Pas encore. Mais il y a des choses qu'on peut tester. Je ne dis pas qu'on trouvera forcément mais je sais qu'on peut essayer. Si vous le voulez ... Je ne vous force à rien. " Je n'avais pas ressenti d'espoir depuis un moment mais si il se trompait ? Si même en y mettant tout ce qu'on avait on ne trouvait pas ? L'espoir aura était vint et je pense qu'encore plus de mal aura été fait. Sa main dans la mienne, j'avais pourtant envie d'y croire. " D'accord. Je voudrais juste comprendre d'où ça vient, à partir de là je pourrais peut-être apprendre à le contrôler. " Moi qui avait été une personne si optimiste pendant de nombreuses années j'étais devenu la personne la plus pessimiste sur Terre depuis un peu plus d'un an maintenant. Je lui avouai ma plus grande crainte, devenir foncièrement mauvaise, faire du mal aux autres, je n'en avais absolument pas envie. " Je le sais. Et tant que vous le saurez aussi, vous n'avait rien d'un mage noir en devenir. Croyez-moi.  " Mon regard dans le sien, ma main dans la sienne, j'avais plus que tout envie d'y croire. Ce fut le cas plusieurs secondes avant que je ne me rende compte que tant que je ne me contrôlerais pas je serais un danger, pour lui également. Je n'en avais pas du tout envie mais je retirais ma main de la sienne et rompu ce qu'il y avait à ce moment là entre nous. Ca me faisait tellement peur.

Je le remerciais pour tout, rare sont ceux qui croient en moi. Certains avaient même envie de m'enfermer à St mangouste.. Je lui demandais cependant de ne pas perdre son temps avec moi. " Vous aidez n'est en aucun cas une perte de temps. Cela fait partie de mon travail... Shadow, dans quelques mois vous serez dehors, hors des murs protecteurs de l'école. Laissez moi vous aidez. Qu'avez-vous a perdre à essayer ? " Sa voix était complètement captivante et calmante. Il n'avait pas tord, qui sait le mal que je ferais hors de Poudlard. Moi je n'avais plus grand chose à perdre, mais lui ? Je ne voulais pas être un nouveau fardeau pour lui, il avait déjà bien assez souffert. " Je ne sais pas. Je ne pense pas être celle qui à le plus à perdre dans cette histoire.. " Je le regarde à nouveau, tendrement. " Je ne voudrais pas devenir une nouvelle source d'insomnie. " Un léger sourire apparaît sur mes lèvres. Pourquoi ne pas essayer ? Au moins je pourrais me dire que j'avais tout mit en oeuvre pour ne pas sombré vers le mal. Je garde mon regard dans le sien un petit moment avant de reprendre. " Je vous propose quelque chose. Je vous laisse m'aider si je peux vous aider en retour, un oeil neuf sur l'affaire de votre soeur serait peut-être un atout. Qu'est ce que vous en dites ? " On sera de ce fait amené à se voir souvent mais je ne pense pas que cela soit un mal, au contraire.   

_________________

you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Membre du mois
Membre du mois





WIZARD PASSPORT
Don't get too close, it's dark inside.
J'ai envoyé : 87 hiboux ce qui m'a rapporté : 12 points. Je suis arrivé le : 05/10/2016 J'ai : 36 ans, je suis : professeur de défense contre les forces du mal & directeur de la maison Serdaigle On dit souvent que je ressemble à : Jake Gyllenhaal
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d :
Comme tout le monde, j'ai mes qualités et mes défauts. Certains jours, ce sont mes défauts qui prennent le dessus. Ce sont généralement de mauvais jours que j'oublie dans l'alcool ou dans les bras d'une femme. D'autres jours, mes qualités émergent, tel le rayon de soleil après l'orage mais souvent avant la tempête.
Pour ce qui est de mes qualités, on peut dire que je suis quelqu'un de passionné. J'adore mon travail de professeur. Je suis bien évidement exigeant mais c'est par ce que j'estime que la nouvelle de sorcier que nous formons doit être prêt à se défendre et malheureusement, ce n'est pas en les dorlotant que nous arriverons à ça. Je leur demande beaucoup mais en contre partie, je suis présent pour eux à chaque instant. Je suis également un éternelle insatisfait. Je me remet constamment en question, que cela soit dans ma vie privée ou dans ma vie professionnel. L'échec me fait peur. En amitié, je suis loyale, présent et prêt à tout pour ceux, rare, que j'appelle mes amis. En amour par contre, je suis volage et parfois même un véritable salaud. La peur de souffrir et de l'engagement m'empêche encore d'avoir une véritable relation. Peut-être que je n'ai simplement pas encore trouver la bonne personne.
Mes disponibilités rps sont :
DODOW 2
KAYAN 1
AVALON
CELEBRIAN

TERMINES :
DODOW 1

Voilà un extrait de mon journal de sorcier :
Shadow. Wake me up inside. Wake me up inside. Call my name and save me from the dark. Bid my blood to run. Before I come undone. Save me from the nothing I've become. Now that I know what I'm without. You can't just leave me. Breathe into me and make me real. Bring me to life.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Sam 19 Aoû - 22:40



   
   
   dodow #1.
    La lune pour seul témoin.

L
'équilibre des forces est une chose bien versatile. Nous parlons de bien et de mal, d'obscurité et de lumière mais nous oublions bien trop facilement et depuis des siècles que la logique veuille que l'un n'aille pas sans l'autre. Ainsi, en chacun de nous règne une dualité constante. Le monde, comme l'être humain, n'est pas blanc ou noir, bon ou mauvais, mais entre les deux. Ce sont, d'après moi, nos choix, nos actions qui font penchés le curseur d'un côté ou de l'autre. Pas de prédestination, rien n'est figé. " Exact, merci pour cette belle leçon professeur. " Elle sourit et au plus profond de mon être, je su que j'aurais encore parler de tout ceci pendant des heures, simplement pour ce sourire. Je ris en baissant les yeux, légèrement mal à l'aise. " Je me sens déjà chanceux de ne pas vous avoir ennuyer avec ce discours peut-être bien trop ardu et complexe pour une heure si tardive. Pardonnez moi Mademoiselle Milles. " Lui dis-je, levant mes yeux vers elle. Malgré ses mots d'excuses, je n'en pensais rien. La vérité est que j'appréciais ce moment. Beaucoup plus que je ne le devrais mais ce soir, sous cette lune qui nous espionne mais avec bienveillance, je me sentais bien plus moi-même qu'à aucun autre moment.
Je me sentais si bien, en confiance, que j'avouais sans retenu ce qui pesait sur ma conscience depuis tant de temps et qui avait fait de moi l'homme meurtrit que je suis aujourd'hui et qui fait chaque jour simplement de son mieux. J'étais loin d'être parfait. L'obscurité avait infecté mon coeur depuis ce fameux soir ou ma soeur est morte.  Comment faire mon deuil ? Comment passer à autre chose ? Les responsables n'ont pas payés et j'ai l'intime conviction que je ne pourrais pas reprendre une vie normal et redevenir le véritable moi que lorsque cela sera le cas mais je n'ai toujours aucunes pistes. Geneva, comme le suppose avec justesse mon élève, n'aurait en aucun cas voulue que je gâche ma vie mais elle n'est plus là pour me montrer la lumière, le meilleur en chacun. " Je pense que tout se paye un jour. On finira par les attraper et ils payeront de leurs crimes. Faire justice sois même, courir après des fantômes ne vous aidera certainement pas à passer à autre chose, aussi difficile soit-elle. " Je prenais une inspiration. Encore une fois, elle avait raison, sur toute la ligne même. " Cela est plus facile à dire qu'à faire Shadow... Passer à autre chose me semble improbable pour le moment. J'essaye, chaque jour et chaque jour je me surprend à espérer mais je déchante toujours au bout du compte. " Soupirais-je. Passer à autre chose serait pour moi comme si j'abandonnais ma soeur, comme si je renonçais à elle. Et cela était tout simplement impossible. Chaque jour, je faisais pourtant de mon mieux. " Je le sais. " Me dit-elle en venant poser sa main sur mon épaule dans un geste de réconfort qui m'apporta un peu de paix.
Ce fut ensuite à son tour de confier ce qui pesait sur son coeur. Elle semblait avoir peur d'elle-même, peur de qui elle pourrait être et devenir. Ces crises de colère inexplicable lui peser et, sans être certain de pouvoir, je lui proposais de l'aider. Pas de veine promesse, sauf celle de faire tout ce que je peux pour répondre aux questions qu'elle se pose et l'aider à se contrôler. C'était, en plus de mon devoir en tant que professeur, comme une obligation, un besoin irrépressible de lui venir en aide. Je me sentais lié à elle, d'une manière que je ne m'expliquais pas, d'une manière que je ne comprenais pas mais à laquelle résister me semblait impossible. " D'accord. Je voudrais juste comprendre d'où ça vient, à partir de là je pourrais peut-être apprendre à le contrôler. " Je hochais simplement et sombrement la tête. " Je le crois également. En sachant d'où elles viennent, vous aurez moins peur et vous pourrez d'autant mieux les contrôler et les combattre pour de bon. " Lui dis-je, songeant déjà aux différentes possibilités. Ma main dans la sienne, ma volonté de faire mon maximum pour l'aider était à son comble. J'étais convaincu de passer mes futurs nuits d'insomnies à faire des recherches pour elle. Elle me confia ensuite sa peur d'être mauvaise et incapable de se contrôler. Elle dit ensuite, comme un supplique, ne pas vouloir faire de mal à quiconque. J'en été moi convaincu et tant qu'elle s'accrocherait à ça, elle n'aurait d'une mage noire en devenir. Main dans la sienne, je me jurais d'empêcher l'obscurité d'avoir raison d'elle. J'étais prêt à tout pour ça. Sentant comme moi les choses dérapés entre nous, elle fut plus forte que moi et lâcha ma main rompant le charme de cet instant. Ce rejet me fit mal même si au fond de moi, je savais que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire, reprendre nos distances.
Que j'en ai le droit ou pas, je voulais l'aider, comme si c'était une mission qu'on m'avait confier et à laquelle je ne pouvais et ne voulais pas me dérober. Dans quelques mois, Shadow quitterait l'école, son enceinte protégée et elle me quitterait moi aussi. Je la suppliais presque de me faire confiance, et de me laisser l'aider. Dans le pire des cas, on reste au point mort, dans le meilleur des cas, on parvient à entrevoir une réponse. Elle n'a rien à perdre. " Je ne sais pas. Je ne pense pas être celle qui à le plus à perdre dans cette histoire.. " Dit-elle en me regardant avec une tendresse qui ne devrait pas être et que je ne suis pas sur de mériter. " Je ne voudrais pas devenir une nouvelle source d'insomnie. " Un sourire apparaît sur ses lèvres. Je la regarde, plongeant dans son regard. " Vous seriez la source de mes insomnies la plus douce qui soit Shadow ... " Soufflais-je, comme pour moi-même en me perdant dans son regard et ne me rendant pas vraiment compte de ce que je dis. Pendant quelques secondes ou nos regards se confondent, le temps s'arrête. " Je vous propose quelque chose. Je vous laisse m'aider si je peux vous aider en retour, un oeil neuf sur l'affaire de votre soeur serait peut-être un atout. Qu'est ce que vous en dites ? " Me proposa t-elle alors, parvenant à véritablement me surprendre. Je la regarde, je l'observe, durant de longue minutes. Mes lèvres finissent par s'étirer dans un sourire. Je hoche alors la tête. " D'accord, peut être qu'avec un œil neuf, de nouvelles pistes de réflexion seront mise en lumière ... " Pensais-je à haute voix. Je la regardais, reconnaissant et avec attrait. " Je ... Merci de m'aider. "
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar
Poudlard - Serdaigle
Poudlard - Serdaigle





WIZARD PASSPORT

J'ai envoyé : 78 hiboux ce qui m'a rapporté : 376 points. Je suis arrivé le : 18/07/2017 J'ai : 23 ans, je suis : en dernière année à Poudlard. On dit souvent que je ressemble à : Gal Gadot
On me décrit souvent comme étant quelqu'un d : attachante, plutôt sérieuse, trop peut-être ? J'ai reçu une bonne éducation, je suis polie, généreuse, je fais attention aux autres parfois au détriment de ma propre personne. Pourtant parfois j'ai cette impression bizarre d'être quelqu'un d'autre. Il y a un côté sombre en moi, je le sens. J'ai des phases de colère où je ne me contrôle plus. Ca m'est arrivé deux fois et ça me fait peur. Je déteste ressentir cette violence en moi. Par peur de blesser les autres je me renferme sur moi même. Mes disponibilités rps sont : Un cours particuliers - Dorian, Premier contact - feat Damon, bavardages entre copines - Celebriàn, je suis complet sorry ♥️.

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   Dim 20 Aoû - 0:18


La lune pour seule compagnie - Dorian

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident
Moi qui penser encore passer une nuit perdue dans ma solitude je m'étais bien trompé. Au lieu de ça je vivais en direct une belle leçon de vie en compagnie de mon cher directeur de maison. Je n'avais pas souvent l'occasion d'avoir ce genre de discutions, surtout pas avec cette profondeur d'ailleurs, cela raisonné en nous comme ci cette solitude, cet équilibre faisait partie intégrante de nous. Je l'avais sincèrement remercié pour ce moment, ça avait été beaucoup plus sympathique que le sermon que j'aurais du recevoir. Il se mit à rire, presque gênait j'avais l'impression ce qui me fit sourire d'avantage. " Je me sens déjà chanceux de ne pas vous avoir ennuyer avec ce discours peut-être bien trop ardu et complexe pour une heure si tardive. Pardonnez moi Mademoiselle Milles. " Je ne voyais pas pourquoi il s'excusait mais s'était une belle attention de sa part. " M'ennuyer ? Loin de là, c'était.. captivant. Ne vous excusez pas j'aime tenter de résoudre les grands mystères du monde, surtout à une heure aussi tardive. " Je ris à mon tour, parfois je restais là à regarder le ciel en me posant mille et une question. C'est aussi ça d'être humain, être curieux, avoir soif de savoir. Apprendre, apprendre encore, j'aime ça et je pense que jamais je ne cesserais d'apprendre de nouvelles choses. La conversation devint moins amusante quand il commença à se confier à moi sur l'assassinat de sa jeune soeur. C'était difficile de se mettre à sa place, je ne pouvais pas imaginer la douleur qu'il avait du ressentir.

Perdre un être cher doit être terrible. De mon côté j'ai plutôt de la chance jusque là, je n'ai eu qu'à supporter la perte d'une tante et je n'étais pas très proche d'elle. Je comprenais la colère qu'il pouvait ressentir concernant les agresseurs courant toujours, un sentiment d'injustice le rongé. Encore une fois je comprenais le fait qu'il veuille retrouvé les coupables, ce ne serait pas normal si il pensait l'inverse. Cela dit des personnes compétentes, dont s'était le métier, devaient déjà être sur le coup et on pouvait aussi leur faire confiance.  " Cela est plus facile à dire qu'à faire Shadow... Passer à autre chose me semble improbable pour le moment. J'essaye, chaque jour et chaque jour je me surprend à espérer mais je déchante toujours au bout du compte. " S'était comme ci je me parlais à moi même, on prenait nos problèmes dans le même sens et nous nous butions contre l'obstacle de la même façon. Se dire en se levant qu'aujourd'hui ca ira, qu'on y arrivera et au final déchanté comme toujours. " Le principal c'est de ne pas renoncer, d'essayer encore et encore jusqu'à ce que ce soit le bon moment. " Cette phrase lui était destiné autant qu'à moi à vrai dire. Essayer de convaincre les autres quand on ne sait pas se convaincre soit même ça parait compliqué et pourtant j'étais entrain d'essayer de le faire.

Je me confiais à mon tour sur la noirceur que je sentais en moi, sur le fait que je craignais mon futur, ce que je pouvais devenir. Est-ce que tous les mages noirs on ressentit ça un jour ou l'autre ? Je veux dire, personne ne naît foncièrement mauvais, on le devient mais comment ? Est-ce que comme moi ils ont simplement étaient consumé ou alors étais-ce simplement par choix ? Encore de grande question mais cette fois je n'avais pas de réponses. Je lui expliquais que je voulais connaitre la cause de tout ça pour espéré m'en sortir. " Je le crois également. En sachant d'où elles viennent, vous aurez moins peur et vous pourrez d'autant mieux les contrôler et les combattre pour de bon. " Il était d'accord avec moi et ça me rassuré dans un sens, peut-être qu'avec son aide on trouverait. J'étais loin de me douté que cela venait simplement du lourd secret de mon adoption. Pendant plusieurs minutes j'eus l'impression que nous n'étions plus un professeur et son élève mais deux personnes proches, se confiant sans barrière. S'était très agréable comme très effrayant. Je ne pouvais pas me permettre de mettre en danger quelqu'un d'autre, pas tant que je n'aurais pas résolu la grande énigme que je suis.

J'avais longtemps hésité avant de ne serais-ce que penser à l'idée de le laisser m'aider. Je ne voulais pas devenir un poids, un autre fardeau qu'il aurait à porté dans le cas ou finalement il ne parviendrait pas à m'aider. Encore une fois je me laissais captivé par lui, par son regard. " Vous seriez la source de mes insomnies la plus douce qui soit Shadow ... " Je ne saurais d’écrire ce que je ressentais à cet instant, un courant m'avait traversé de part en part, réveillant toutes les cellules de mon corps. Je me mordillais la lèvre inconsciemment avant de sourire doucement.  Entendre ça s'était très agréable. Je ne pouvais pas refusé, plus maintenant en tout ça. Je lui proposais donc un échange de bon procédés, s'aider l'un l'autre et tout faire pour aider l'autre à s'en sortir. Il eut l'air surpris et je me perdis dans son regardes plusieurs minutes encore. " D'accord, peut être qu'avec un œil neuf, de nouvelles pistes de réflexion seront mise en lumière ... " Le fait qu'il me laisse l'aider de la sorte était une preuve de confiance et surtout la preuve que quelque chose de spécial nous unissait. Je suis persuadé que si il avait eu cette discutions avec quelqu'un d'autre il l'aurait gentiment envoyé balader. " Parfais dans ce cas. J'espère de tout cœur pouvoir vous être utile. " Si je pouvais mettre les assassins de sa soeur à l'ombre cela apaiserait peut être un peu ma propre conscience mais surtout j’espérais que cela l'aiderait lui à avancer. " Je ... Merci de m'aider. " Je souris à nouveau lui répondant " Ne me remercié pas encore, quand j'aurais aider à mettre les coupables à l'ombre là vous pourrez me remercier. " J'étais plutôt sur de moi je ne sais pas pourquoi.

Parler de mon problème avec lui m'avait déjà un peu apaisé la conscience, savoir que quelqu'un sera la pour vous épaulé ça fait du bien. Je me sentais un peu moins seule. Reposant les yeux sur mon livre je souris avant de le tendre vers mon cher professeur. " Tenez, il pourra vous aidez à surmonter quelques heures d'insomnies et je ne sais pas pourquoi mais je pense qu'il va vous plaire. " Je l'avais déjà lu de toute façon alors je pouvais bien attendre avant de le finir à nouveau. Mine de rien le temps passait encore plus vite en ça compagnie. Malgré la légère couverture posait sur mes jambes un frisson me parcouru, il ne faisait pu très chaud il faut dire à cette heure-ci. " Nous devrions peut-être rentré avant que quelqu'un nous vois et nous fasse un sermon.. " Bien sur s'était une petite taquinerie puisque qu'apparemment le seul capable de me sermonner ce soir me fixé d'une façon très spéciale, d'un façon à faire s'écrouler toutes les barrières que j'avais pu mettre autour de moi.    

_________________

you're so special to me, don't forget it i meant it when i said i didn’t believe in love at first sight it takes time to really truly fall for someone yet i believe in a moment a moment when you glimpse the truth within someone and they glimpse the truth within you in that moment you don’t belong to yourself any longer not completely part of you belongs to him part of him belongs to you after that you can’t take it back no matter how much you want to no matter how hard you try.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






WIZARD PASSPORT

MessageSujet: Re: La lune pour seule compagnie - feat Dorian   

Revenir en haut Aller en bas
 
La lune pour seule compagnie - feat Dorian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lune pour pecher
» Quel animal pour tenir compagnie a un poney?
» quel réveil avez vous pour le cyclo-camping???
» La fuite, la seule défense acceptable?
» montage des demi lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Salveo Maleficia ::  :: Poudlard :: Extérieurs :: Parc-
Sauter vers: